Internet and territories in research about online political campaigning

The title « Internet and Territories » reminds us that the Internet is often perceived as a territory, a « cyber-space » as L. Lessig puts it. Regarding specifically web archives, internet as territories refers to the various spaces of web archiving and access to the archives. With respect to political science and political communication research, online territories opened by candidates in the elections and their supporters are more and more extensive and sophisticated. The internet archives allow an in-depth analysis of them to be performed.


The title of this session « Internet and Territories » is an opportunity to reflect that spatial metaphors are often used in the case of the Internet, through words such as « online space », « network » or « cyber-space », when referring to the political aspects of communication infrastructures (Lessig, 2006). These metaphors refer mostly to the Internet as a place, a space, rather than as a device embedded in power relationships and used differently depending on social groups and actors. They also respond to a need for imagery on the part of users, and reflect professional practices within the computer science community (Guichard, 2007). But, beyond these territorial metaphors, it is important to think of the Internet as an intertwined mix of very different entities. Web archivists face this technical diversity, when, for instance, machines are unable to archive some of the online materials. Users also have to deal with this, for instance when, browsing from one archived online source to another, or from one archive period to another, they realize they have to work with online sources of various qualities and various scopes.

Continuer la lecture de Internet and territories in research about online political campaigning

Internet et territoires dans la recherche sur les campagnes électorales en ligne

Le titre choisi de cette session, « Internet et territoires » rappelle qu’internet est souvent conçu comme un territoire, un « cyber-espace » selon l’expression de L. Lessig. En ce qui concerne spécifiquement les archives du web, l’association d’internet aux territoires renvoie aux différents espaces de la recherche – ceux des institutions chargées des collectes, ceux des bibliothèques où les utilisateurs consultent, ceux des URL et plateformes qui permettent de naviguer dans le monde entier en un clic. Du point de vue des campagnes électorales, les territoires ouverts sont ceux des candidats et de leurs soutiens. Ils sont de plus en plus nombreux et multi-déployés.


L’intitulé « Internet et territoires » fournit l’occasion de rappeler que la métaphore territoriale est souvent appliquée à internet, à travers les syntagmes d’espace en ligne, de réseau ou de « cyber-espace », comme le propose Lawrence Lessig lorsqu’il signale la dimension politique des infrastructures de communication (Lessig, 2006). Cette métaphore est porteuse d’une incarnation d’internet en termes de lieux plutôt que de groupes sociaux ou de rapports de force. Elle répond à un besoin d’image chez les utilisateurs, et reflète des pratiques professionnelles de la communauté des informaticiens, qui maîtrisent la collecte de données et leur mise en forme graphique (Guichard, 2007). Or, au-delà de cette métaphore spatiale unifiante, il est important de penser la myriade de dispositifs qui constituent internet comme des entités certes interreliées mais très différentes techniquement les unes des autres. Les archivistes du web sont particulièrement confrontés à cette diversité, lorsque, par exemple, les robots ne parviennent pas à archiver tel ou tel matériau en raison des spécifications techniques du dispositif. Les utilisateurs le sont également, lorsqu’ils se rendent compte que, passant d’un dispositif (et d’une période d’archivage) à l’autre, ils ont affaire à une qualité et une étendue de l’archivage très variables.

Continuer la lecture de Internet et territoires dans la recherche sur les campagnes électorales en ligne

DLWeb et territoires : de la collecte à la consultation

On sait désormais – grâce aux travaux de chercheurs comme Valérie Schafer, entre autres – que le web n’est pas un univers totalement affranchi des logiques territoriales. De même, au sein des institutions chargées de la conservation des archives du web « français », des logiques territoriales sont prise en compte au niveau de la définition du périmètre de collecte, comme de la réflexion sur les accès à l’archive.


Thanks to the work of academics such as Valérie Schafer and others, we know that the web is not a world totally free from territorial logics. Similarly, within the institutions responsible for preserving the archives of the « french » web, territorial logics are taken into account, for the definition of the collection perimeter as well as in the reflection on the access to the archive.


Continuer la lecture de DLWeb et territoires : de la collecte à la consultation

Les Archives de l’internet comme axe de coopération territoriale

La BnF associe le réseau des 26 bibliothèques régionales avec lesquelles elle partage la mission de dépôt légal aux enjeux de l’accès aux archives de l’internet et de leur constitution. Tandis que l’accès distant à ces archives se déploie progressivement au sein de ce réseau, en métropole comme en outremer, les bibliothèques participent aux sélections effectuées pour des collectes ciblées, principalement dans le cadre des campagnes électorales, mais aussi en vue de constituer des collections de sites d’intérêt régional.


The Bibliothèque nationale de France (BnF) shares the mission of legal deposit with a network of 26 regional libraries, and works with them on issues of access to the internet archives and their constitution. While remote access to the archives is being gradually deployed across this network, in both mainland France and overseas territories, the libraries participate in the selection process for focussed harvests, mainly in the context of electoral campaigns, but also in order to constitute collections of websites with a regional interest.


Continuer la lecture de Les Archives de l’internet comme axe de coopération territoriale