Web 90 et ASAP : deux projets de recherche en lien avec les archives du web

À travers notamment les expériences des projets Web90 et ASAP, le premier consacré au Web des années 1990 et l’autre à l’archivage d’urgence du Web et de Twitter au moment et après les attentats de 2015, Valérie Schafer revient sur quelques enjeux de recherche autour des archives du Web et sur les collaborations menées entre monde des archives et milieu académique.

In particular through the experience of two projects, Web90 and ASAP, Valérie Schafer presents some issues that the researchers face when analysing Web archives. The first project, which is funded by the French National Research Agency since 2014, is dedicated to the Memories, Heritage and History of the French Web of the 1990s and the second one analyses the emergency archiving of the Web and of Twitter at the moment and after the terrorist attacks of 2015. In this short video she presents some collaborations between the world of Web archiving, especially with BnF and Ina, and the researchers.


Continuer la lecture de Web 90 et ASAP : deux projets de recherche en lien avec les archives du web

Quand l’historien rencontre les archives du web

Ce billet revient sur la participation de Sophie Gebeil lors de la table ronde dédiée à la question des « archives de l’internet comme sources : méthodes et représentations ». Il expose les choix méthodologiques qui furent les siens dans le cadre de sa thèse d’histoire sur la fabrique numérique des mémoires de l’immigration maghrébine.

Une thèse d’histoire à partir des archives du web françaises

J’ai utilisé les archives du web comme source dans le cadre de ma thèse d’histoire entamée en 2011 et portant sur la fabrique numérique des mémoires de l’immigration maghrébine sur le web français de 1999 à 2014 (dir. Maryline Crivello, soutenue en 2015). Il s’agissait alors, de faire une histoire culturelle des années 2000 à partir des contenus archivés par l’Ina et la BnF au titre du dépôt légal du web. Ce travail s’inscrivait dans la continuité de l’histoire des médias, de l’histoire des mémoires et des usages du passé et de l’histoire des migrations. L’enjeu était d’analyser la façon dont les acteurs mémoriels (internautes, blogueurs, associations, médias en ligne, réalisateurs de web-documentaires, institutions patrimoniales, etc.) se saisissaient du web pour donner à voir leurs propres lectures d’une histoire perçue comme délaissée et stigmatisée.

Continuer la lecture de Quand l’historien rencontre les archives du web